Le Relais du Teulet

Une histoire de famille

Le relais du Teulet, c’est la passion d’une famille qui se succède depuis 5 générations.

Qui dit route napoléonienne, dit forcément relais. Ici c’est un relais pour les diligences qui occupait plus d’un siècle auparavant l’immeuble époustouflant qu’est devenu le Relais du Teulet.

C’est aux environs de l’an 1860 qu’un couple de cultivateurs habite une petite bâtisse en pierre en bord de route : Jean Bennet (né en 1822) et son épouse Marie Lestrade.

Ensemble, ils auront 2 enfants : Jean et Pierre.

 

 

C’est Jean qui commença et Il faudra attendre quelques années pour que lui et son épouse Marguerite Moulenne soient nommés officiellement aubergiste et buraliste du Teulet.

Seize ans plus tard, de leur union nait leur premier enfant, Maximilienne, puis deux ans après Julien.

Les générations se succèdent et le bâtiment s’agrandit.

 

Mon arrière-grand-père, Julien Géraud (né le 6 mai 1902),ne faillit pas à la tradition et poursuit l’activité. Il rencontre Léonie, mon arrière grand-mère. Elle s’affairait derrière les fourneaux et élevait leurs 6 enfants. Ma grand-mère Yvonne Clavières, l’aînée, héritera du relais.

 

De son union avec Jean Clavières arrivera ma mère Anne-Marie Marty, fille unique, qui secondera sa propre mère du haut de ses 15 ans.

 

En 1977, elle épouse Gilbert Marty, agriculteur. De leur union nait Angélique Marty, ma soeur aînée. Quatre ans après, mon frère Jean-Baptiste Marty et enfin quatre ans plus tard, moi, Perrine. Elle a laissé derrière elle un grand vide, depuis 2 ans déjà.

Le Relais vit au fil des générations. Il est agrandi pour s’adapter à la demande des clients. Le temps des diligences est derrière nous. Les chevaux n’occupent plus la grange et l’auberge se transforme. Téléphone, télévision, le modernisme attire les clients et l’auberge devient un véritable tissu social.

Station service, tabac, le voilà en quelques décennies métamorphosé. Relais « les Routiers » puis plus tard et toujours membre des Logis.

La 5 ème génération est donc en route et s’affaire elle aussi à respecter les traditions, moderniser, savoir recevoir et comprendre les souhaits des clients.

 

 

Nous connaitre

C’est l’histoire d’un couple, passionné de cuisine, qui se rencontre au travail dans un palace parisien. Après avoir fait leurs armes dans quelques belles adresses de la capitale (Hélène Darroze, Ritz, George V),ils décident de s’évader et de s’expatrier en Polynésie française. La crise économique américaine touche de plein fouet le tourisme en Pacifique et les oblige à rentrer en France. Le couple se lance alors le défi de reprendre l’affaire familiale tenue jusque là par les femmes de la famille de Perrine. L’histoire commence (ou continue plutôt) en juin 2009. Dès leur installation, ils investissent passion, temps, économies pour que ce Relais continue d’être une étape incontournable sur la route des Monts d’Auvergne.

Aujourd’hui, Le Relais du Teulet est une véritable institution. Emilien a reçu la reconnaissance de ses pairs qui l’ont intronisé parmi « Les Toques Blanches du Limousin ».

Travail et rigueur font le quotidien de ce couple ambitieux.